Reprise en sous-oeuvre béton

Restructurer deux piliers béton qui se sont affaissés suite aux mouvements des terres et à la corrosion de leurs aciers, avec en préalable l’étaiement des superstructures de façon à exécuter cette reprise en sous-oeuvre en toute sécurité.
Terrassement pour dégagement des massifs de fondation à 3 mètres de profondeur. Étaiement par étais modulaires 24 Tonnes depuis les massifs de fondation pour permettre cette reprise en sous-œuvre. Purge des bétons mal dosés et devenus insolides. Remplacement ou complément d’armatures avec scellements résine. Reconstitution des béton par coulage au micro-béton à retrait compensé. Protection cathodique par pose d’anodes reliées aux armatures. Frettage des piliers par tissus Kevlar. Finitions et remise en peinture. Remblaiement